Jump to Main Content
Decrease font size Reset font size Increase font size
Ontario Institute for Studies in Education, University of Toronto Home| OISE| U of T| Portal| Plan du site | Contact Us
INSPIRING EDUCATION | oise.utoronto.ca
Centre de recherches en éducation franco-ontarienne

Recherche

Le CREFO est reconnu sur le plan international pour ses contributions, depuis plus de 30 ans, à cultiver une expertise en méthodes et méthodologies de recherche appropriés à l'étude des phénomènes émergents liés aux communautés linguistiques minoritaires et l'étude des phénomènes liés à l'éducation, à la scolarisation et aux acteurs sociaux de l'école. Selon cette longue tradition d'activités transformatives et avec l'appui des communautés, les chercheurs du CREFO ont développé de nouvelles pistes de réflexion et des connaissances scientifiques tenant compte de l'actualité des enjeux associés aux pratiques éducatives, sociales et langagières de la francophonie en Ontario, au Canada et dans le monde. Cette recherche, avec son accent sur l'importance du pluralisme à l'équité au sein des dynamiques sociopolitiques du milieu minoritaire, a jeté les bases pour une approche sociolinguistique et une sociologie de l'éducation du milieu linguistique minoritaire et francophone. 

Cette page web, ainsi que les archives sous « Projets terminés » présentent des descriptions détaillées de ces projets, par rapport à l'état d'avancement des analyses.

 

Projets de recherche en cours

            


Les jeunes dans les écoles anglophones à l'extérieur de Montréal et leur rapport à l'identité

Équipe de recherche :

Diane Gérin-Lajoie, Chercheure principale

 Max Antony-Newman, assistant de recherche

Allyssa Khan et Ju-Hye Ahn, assistantes de recherche

Étude subventionnée par le Conseil de recherche en sciences humaines du Canada (2013-2016)

Objectifs et méthodologie :

    Les jeunes des minorités de langue officielle au Canada développent un rapport à l’identité qui les amène immanquablement à vivre à la frontière des deux langues officielles - et parfois même de trois langues dans le cas des minorités raciales et ethniques - .  Dans un tel contexte, quel rapport à l’identité développent-t-ils ? Comment ces jeunes se perçoivent-ils ?  Comme francophones, anglophones, bilingues ? À quel groupe ces jeunes des minorités linguistiques s'identifient-ils en dernière instance ?  La problématique à laquelle s'intéresse la présente étude porte sur les jeunes anglophones qui vivent en régions au Québec.  L’objectif est d’examiner de près leur rapport à l’identité.  L’étude s’intéresse à des jeunes inscrits en Secondaire 3 dans des écoles de langue anglaise à l’extérieur de Montréal.  Partant du principe que l'identité n'est pas innée, mais plutôt un construit social, l'objectif principal du programme de recherche est 1) d'arriver à comprendre comment ces jeunes qui fréquentent l’école de langue anglaise se définissent en tant qu'individus appartenant à une minorité linguistique, et 2) d'analyser le parcours qui les a menés à un tel choix identitaire.  L’étude se donne donc comme objectif d’examiner le parcours identitaire des élèves à travers la famille, l'école et le groupe d'amis, trois milieux de vie de moins en moins homogènes sur le plan linguistique et où on retrouve un nombre croissant de jeunes qui se réclament d’une identité bilingue.  

    L’étude fait appel en grande partie à l'analyse qualitative, par le biais de récits de vie, à partir d’entretiens en profondeur effectués avec un groupe restreint d’élèves.  Les membres de leur famille, de leur groupe d’amies et amis et leurs enseignantes et enseignants seront aussi interviewés, permettant ainsi de mieux comprendre la réalité quotidienne de ces jeunes sur le plan linguistique, culturelle et identitaire.  Néanmoins, l'étude de type qualitatif aura eu recours au début à l'analyse quantitative par le biais d'un court sondage permettant ainsi d'obtenir de l'information factuelle sur les activités des jeunes et sur la langue dans laquelle ont lieu ces activités.  Viendront s'y ajouter des informations biographiques dont l'objet principal sera de fournir un profil de la population à l'étude.  C’est à la suite de ce sondage qu’un échantillon restreint d'élèves sera sélectionné pour participer au volet qualitatif de l’étude.  Il en résultera une série de portraits identitaires.  L’étude contribuera aussi à mettre en lumière d’importants enjeux de société en ce qui a trait aux rapports entre francophones et anglophones en régions au Québec.  De plus, misant sur des études antérieures sur les francophones de l’Ontario (Gérin-Lajoie, 2003)* et sur les anglophones de la région de Montréal (Gérin-Lajoie, 2011)*, l’étude en cours permettra ainsi de poursuivre la comparaison de données sur les jeunes des deux minorités de langue officielle au Canada.   

État de l'avancement

Activités en 2013-2014 :

Administration du questionnaire de sondage aux élèves de Secondaire 3 de deux écoles de langue anglaise en provenance de deux commissions scolaires ;

Sélection des 20 élèves pour la deuxième partie de l’étude, soit les trajectoires de vie ;

Entretiens individuels avec les 20 élèves, ainsi que des entretiens individuels avec 13 enseignantes et enseignants ;

Analyse des résultats du sondage et rédaction (en cours) d’un rapport présentant cette analyse.

Diffusion

Gérin-Lajoie, D. (2014, avril). Identité, langue et pouvoir : les minorités de langue officielle au Canada, plénière de la rencontre de l’Association canadienne de linguistique appliquée (ACLA).

Gérin-Lajoie, D. (2014, février). The Politics of Language in Quebec, The Ontario Institute for Studies in Education, Université de Toronto.

*Gérin-Lajoie,  D.  (2011).  Youth, Language, and Identity: Portraits of Students from English-speaking High Schools in the Montreal Area.  Toronto: Canadian Scholars’. Toronto: Canadian Scholars’ Press, 215 pages.

*Gérin-Lajoie, D.  (2003).  Parcours identitaires de jeunes francophones en milieu minoritaire. Sudbury: Les Éditions Prise de parole, 190 pages.

 


 

Le CREFO a 40 ans : Élargissant le champ d’études sur la francophonie ontarienne et les minorités linguistiques

Chercheure principale : Diane Farmer

Co-chercheur : Emanuel da Silva

Assistantes de recherche : Anne-Sophie Roussel, Émilie Nicolas

Projet subventionné par le Ministère de l’éducation (2014-2017)

 

Objectif et méthodologie :

  Le Centre de recherches en éducation franco-ontarienne (CREFO) célébrera, en 2017, le 40e anniversaire de son statut officiel comme centre de recherche de l’Institut d’études pédagogiques de l’Ontario (IEPO) à l’Université de Toronto. À cette occcasion, nous avons décidé de faire un retour sur le rôle du Centre dans le développement et la diversification d’un champ d’études sur les processus éducatifs et sociaux au sein des francophonies ontariennes et canadiennes, ainsi que des minorités linguistiques plus généralement.

  Plus spécifiquement, ce projet examinera trois aspects de la production scientifique du CREFO depuis 1977 :

  1. Quel fut le développement historique, académique et formatif du CREFO comme espace de réflexion critique? Quels sont les grands thèmes de recherche qui ressortent?
  2. Comment le développement du CREFO a-t-il suivi et influencé les débats publics et politiques sur les francophonies ontariennes/canadiennes et sur les minorités linguistiques?
  3. Quelles sont les contributions méthodologiques des recherches développées par le CREFO dans l’avancement des approches qualitatives de type ethnographique?

  Afin de répondre à ces questions, nous mettons l’accent sur une recherche historique, avec un travail d’archives, mais aussi sur des entretiens avec des anciens/actuels membres du CREFO pour entendre leurs expériences. Ces entretiens font partie d’un premier volet de collection de données qui inclut aussi un travail d’archives sur l’historie du CREFO et une recension des projets de recherche produits par les membres du Centre depuis 1977. Les prochains volets de ce projet donneront lieu à un manuscrit académique ainsi que du matériel en ligne sur les contributions du CREFO à l’étude des minorités linguistiques et francophones. 

État de l’avancement

  Entre janvier et mars 2015 une dizaine d’entretiens ont été réalisés. Chaque entretien a duré environ une heure et a été enregistré puis transcrit. Chaque participant a pu s’exprimer au sujet de ses projets et de ses expériences au Centre, revisiter sa trajectoire professionnelle et partager ses perspectives sur le passé/présent/avenir du CREFO quant à ses implications dans les domaines académiques et sociopolitiques.

Diffusion

da Silva (2015). Bibliographie annotée d’une sélection des plus importants projets de recherche et des thèses liés au CREFO depuis 1977. Toronto: CREFO (avec l'appui en partie du MFCU).


 

Un Canadien errant : ancrages, mobilités, et restructurations transformatrices de l’identité nationale

Chercheure principale : Monica Heller

Co-chercheurs : Chedly Belkhodja, Yves Frenette et Patricia Lamarre

Assistants de recherche : Gabrielle Breton-Carbonneau, Thierry Deshayes, Émilie Nicolas, Hubert Noël et Anne Sophie Roussel

 

Objectifs et méthodologie

  Cette étude explorera les continuités et les changements dans nos idées de la francophonie canadienne. On a tendance à l’imaginer comme fixe et ancrée, même si l’on sait qu’elle a toujours compris des mobilités variables et complexes. Ce genre de catégorie ethnonationale, qui lie la langue, la culture, l'identité, la nation et l'État, est un puissant principe d'organisation sociale, politique et économique. C’est la dynamique entre les ancrages et les mobilités, la francité canadienne et son contexte, présente et passée, qui nous intéresse. Plus spécifiquement, nous chercherons à comprendre les effets du contexte économique et politique, passé et contemporain, sur la mobilité et sur ses liens avec les idées de la francophonie canadienne, comme communauté, comme nation, comme ensemble de personnes parlant français; comme identité ou comme habileté ou compétence plutôt technique. Nous chercherons également à comprendre les rapports entre la francité canadienne avec d’autres catégories identitaires et d’autres compétences langagières. Nous utiliserons des méthodes ethnographiques et historiques pour décrire les types de mobilité et d’ancrage que nous rencontrons, les conditions qui permettent de mieux les expliquer, et leurs conséquences pour les arrangements institutionnels et politiques de la francophonie canadienne. Nos études de cas porteront sur des milieux urbains et régionaux du Québec ainsi que sur le contexte francophone dit « minoritaire » (au Manitoba, en Saskatchewan et en Colombie-Britannique). Elles se pencheront sur les trajectoires de circulation des personnes qui rentrent, qui sortent ou qui passent à travers les espaces francophones, ainsi que les dynamiques des espaces où la francité et le français (ou le bilinguisme/plurilinguisme) sont un enjeu importants.

  Les méthodes utilisées comprendront des histoires orales, du travail d’archivage communautaire, l’ethnographie institutionnelle, des entrevues et les observations de participants et la création d’un site web interactif. Ce site web constitue une branche de notre stratégie de mobilisation des connaissances.  

  Cette étude offrira aux étudiants de deuxième cycle la possibilité de travailler au sein d’une équipe interdisciplinaire (anthropologie, sociolinguistique, sciences politiques et histoire). Les résultats, qui seront communiqués aux intervenants lors d’ateliers annuels, seront très utiles aux politiques et pratiques en matière d’immigration et de langues dans les domaines d’enseignement des langues, de développement communautaire des minorités linguistiques et du recrutement et de l’installation des immigrants. Ces politiques et pratiques font actuellement appel à des sources de renseignements qui ne sont pas en mesure de récolter des données sur les mobilités contemporaines et de mesurer leurs effets.


L’équité et l’inclusion en milieu scolaire francophone

Équipe de recherche:

Diane Farmer et Christine Connelly

Étude subventionnée par le Ministère de l’éducation de l’Ontario (2015-2016)

 

Objectifs et méthodologie :

                Plusieurs initiatives ministérielles ont été développées au courant des dernières années pour soutenir le travail des enseignant(e)s et directions d’école en matière d’équité et d’éducation inclusive. Certaines initiatives touchent l’ensemble du système d’éducation de l’Ontario alors que d’autres se sont ajoutées aux premières de façon à prendre en considération la spécificité des écoles de langue française œuvrant en contexte minoritaire.  Soulignons parmi l’ensemble des initiatives les documents suivants :  L’admission, l’accueil et l’accompagnement des élèves dans les écoles de langue française de l’Ontario (2009), L’apprentissage pour tous – Guide d’évaluation et d’enseignement efficaces de la maternelle à la 12e année (2011), Accroître la capacité (ainsi que les quatre sondages portant sur l’équité et l’éducation inclusive, l’intimidation/le harcèlement (2009), ainsi que la Politique d’aménagement linguistique pour l’éducation en langue française (2004). Pour faire suite au projet, Culturally Responsive and Relevant Pedagogy : Capturing a Professional Learning Journey of Whole School Improvement with a Focus on Equity mené en 2013-14 dans deux écoles de langue anglaise en Ontario, le projet proposera un soutien comparable aux membres du personnel enseignant des écoles francophones pendant l’année scolaire 2015-16.

                Ce projet visera à approfondir les connaissances du personnel enseignant face à la création d’un milieu scolaire inclusif et équitable. Il s’agira d’accompagner le personnel enseignant dans deux écoles françaises de la région du Grand Toronto où ces derniers développeront un projet d’école identifié collectivement et mèneront une enquête (dans le style d’une recherche action) les conduisant à mieux se connaître et à prendre en compte leurs pratiques en milieu scolaire afin d’approfondir des stratégies possibles pour bonifier l’équité dans leur milieu scolaire francophone.

                L’initiative consistera en une série de rencontres professionnelles offrant un encadrement visant à soutenir le personnel enseignant dans le développement  d’un projet mené par l’école. L’équipe du CREFO fournira un appui au personnel enseignant pour développer une enquête ciblée qui visera à répondre aux défis identifiés au sein de l’école comme formes d’oppression ou d’enjeux en matière d’équité. Un point de départ du développement professionnel pourrait ressortir du constat que certains groupes démographiques ne bénéficient pas autant de l’éducation que d’autres. L’encadrement professionnel prendra une approche située et nuancée pour identifier et répondre aux besoins particuliers des populations minoritaires dans leur complexité. Le projet proposera alors une approche sensible aux différents désirs et aux besoins pratiques et contextuels des membres du personnel enseignant et des élèves par rapport aux enjeux de l’équité. Le processus misera sur une approche réflexive liant ainsi les expériences au quotidien des élèves et du personnel enseignant dans une optique transformative. Par le biais de rencontres régulières, le projet incitera le personnel enseignant à réfléchir individuellement et collectivement à une série d’approches, d’idées et de pratiques et à la capacité de ces derniers de mener leur pratique en contexte pluriel.

                Le projet offrira aussi une ressource en ligne sous la forme d’un portail accessible aux membres du projet qui permettra d’accéder aux documents d’appui (description du projet, ressources, littérature académique portant sur différents domaines de l’équité et de l’éducation anti-oppression).

                Au fil de ces activités, les données cueillies, les apprentissages, les produits/les images démontrant le travail et d’autres éléments qui permettent de partager le processus seront recueillis et organisés comme ressource à partager avec d’autres professionnel(le)s de l’éducation. La ressource prendra la forme d’un livret disponible en copie papier incluant un CD-ROM de documents, gabarits et capsules vidéo tournées durant le projet.

État de l’avancement :

Le projet débutera en septembre 2015. De septembre 2015 à juin 2016, il y aura des modules de développement professionnel lors de rencontres sur place dans les deux écoles.

L’administration et les enseignants des deux écoles sélectionnées seront les participants dans ce projet.

OISEcms v.1.0 | Dernière mise à jour : 2017 - 05 - 24 DÉSISTEMENT | Webmestre

© Centre de recherches en éducation franco-ontarienne (CREFO) de l'IEPO
Ontario Institute for Studies in Education, University of Toronto, 252 Bloor Street West, Toronto, Ontario M5S 1V6 CANADA